•  

    Crêtes de Matefagine (Aude) 23 mars 2019

    Crêtes de Matefagine (Aude) 23 mars 2019

    Crêtes de Matefagine (Aude) 23 mars 2019

     

    voir plus de photos


    votre commentaire
  • Nous étions 12 à nous lancer sur les traces de nos ancêtres (néolithiques) à partir de Fontjoncouse. Après avoir fait le tour de l'église castral, Ste Léocadie, nous sommes partis voir ce qui reste du moulin des Amarels puis l'Arche Perdue (arche naturelle due à l'érosion).

    Des difficultés sur la suite du parcours non balisé, nous ont obligés à faire demi tour et empêchés de voir le dolmen de Bellongue. Mais nous avons pu par la suite admirer un magnifique four à chaux (et non pas à pain)   yes                   gallo-romain, puis le dolmen de Palats sur son tumulus (le plus célèbre de l'Aude). Si le 3° dolmen nous a échappé, nous avons trouvé le dolmen de la Mulgue (le plus imposant par ses dimensions et son état de conservation)

    Après quelques fausses directions nous sommes revenus sans encombre à notre point de départ.

    Annick

    Fontjoncouse (Aude)  le 9 mars 2019 Club de randonnée des Hautes Corbières

    Fontjoncouse (Aude)  le 9 mars 2019 Club de randonnée des Hautes Corbières

     

    Voir plus de photos


    votre commentaire
  •  

    Malgré son altitude modeste, le Mont Major (541 m) point culminant du Serre de Blanes, offre un magnifique panorama à presque 360° qui embrasse la Montagne d'Alaric, la plaine carcassonnaise et par temps clair les sommets des Pyrénées Ariégeoise et le Canigou. Ils étaient 12 du Club des Hautes Corbières et une invitée, au départ du village de Saint Pierre des Champs pour effectuer cette magnifique randonnée. Si au début le soleil se faisait timide, il s'est franchement imposé au cours de la balade pour la plus grande joie de nos marcheurs.

    Une balade à refaire, avec peut être un circuit légèrement différent, en passant par le village de Blanes.

     

    Le Mont Major samedi 16 février 2019.

     

    Voir plus de photos


    votre commentaire
  • Nous étions six, le vendredi à monter vers le col De Mantet à plus de 1700 m d'altitude avec la peur au ventre de devoir chaîner en pleine nuit. Super, la route est bien déneigée et arrivons vers 19 h 30 au gîte Bouf'tic chez Odile. Nous sommes les seuls clients. Malgré les mauvaises odeurs, l'accueil est chaleureux et la table de grande qualité. Odile nous explique que dans les années 60, la construction de la route (celle que nous venons de gravir) a servi à vider le village de sa population. En 1979, Odile est la première à revenir habiter au village à l'année. Depuis, plusieurs autres couples se sont installés alliant l'élevage à l'accueil touristique. Aujourd'hui, ils sont une trentaine à s'accrocher dans ce coin perdu du Conflent. Trois enfants sont scolarisés dans la vallée. Le village a désormais accès à l'eau, à l'électricité, grâce à la HRP, le village est bien retapé et vivant.

    Après une bonne nuit, nous nous retrouvons tôt le matin au col de Mantet. Nous nous lançons à l'assaut de la montagne vers le Pla Ségala. L'ascension est en sous bois et la pente est raide : nous avalons en moins de deux heures les 400 m qui nous séparent du plateau. Enfin, les grands espaces se dégagent devant nous. A l'Est, trône le seigneur du Conflent : le Canigou. Devant nous, une croupe enneigée nous masque l'objectif : le Roc Colom. A l'ouest, toute la chaîne du Capcir, de l'Ortiset jusqu'au Carlit se dore au soleil. Dans notre dos, on retrouve tout le synclinal des Fenouillèdes et les Corbières. Ouf, nous ne sommes pas perdus, Berlès se dresse au loin. Nous mangeons dans cette étendue neigeuse à l'abri d'un rocher. Nous continuons plein sud vers le Roc Colom que nous atteignons après une grimpette au total d'environ 800 m de dénivelé. Nous sommes à la frontière Franco-espagnole, à la limite du Conflent et du Vallespir à cheval sur les esquerras de la Rotja. Nous évoquons une lointaine randonnée sur le Costabona qui justement est à portée du regard. C'est super ! La descente sera par contre longue et éprouvante pour les orteils coincés au fond des chaussures. Entre les ampoules et les coups de soleil, la nuit sera lumineuse !!! Repas pantagruélique et nuit agitée pour certaines. Le dimanche, plus que cinq, nous nous élançons par le GR de Pays vers le Pic de las Tres Estellas. La montée sera plus douce, seulement 300 m sont prévus. Faut-il mettre les raquettes ou non. Longues tergiversations et nous perdrons beaucoup de temps à hésiter. Le sentier, orienté sud, sud-est semble déneigé mais au fur et à mesure que l'on avance, il y a toujours de la neige sur le chemin. Bref, nous chaussons enfin et ce n'est qu'à 13 h que nous arrivons au sommet. Mais quel panorama, encore plus beau que la veille : aucun obstacle ne vient troubler notre regard. Que de beaux sommets enneigés, que de beaux projets en perspective ! Cette petite pointe, facile d'accès mérite bien son nom. Bref, un très beau séjour en Conflent, qu'il faudra sans doute renouveler en été.

     

    3066 le Pla Ségala

    Sortie weekend raquettes le 9 / 10 février dans le Conflent

    3082 le Roc Colom

    Sortie weekend raquettes le 9 / 10 février dans le Conflent

     

    3109 Le Pic de las Tres Estellas

    Sortie weekend raquettes le 9 / 10 février dans le Conflent

     


    votre commentaire
  • Minerve

    Voir plus de photos


    votre commentaire
  • Sortie du 13 Janvier 2019 : Onze courageux randonneurs s'étaient donnés rendez-vous sur le parking au centre du village malgré une météo incertaine. Bien emmitouflés, ils sont partis la découverte du sentier "l’Ère du temps". Une balade à travers les millénaires.  A chaque fois que l’on gravit une couche, on se rapproche du présent, les étages visibles les plus anciens datent de la fin de l’époque des dinosaures. Plus près de notre époque, ils ont traversé un hameau abandonné, resté précieusement dans son écrin.  Puis, ils ont rejoint la salle de la mairie que monsieur le Maire a eu la gentillesse de mettre à disposition du Club pour déguster les traditionnelles et délicieuses galettes des Rois. Un bon moment convivial, on remercie Olivier notre guide pour cette balade à travers le temps !

     

     

     

    Plus de photos


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Samedi 15 décembre pour la dernière balade de l'année, ils étaient 7 randonneurs sur le sentier qui mène à la Chapelle des Auzils, en passant par les marmites, la grotte de la Crouzade,  puis le chemin des cénotaphes, une grande boucle sur les hauteurs de la Clape, afin d'admirer le paysage, mer, étang, salins...Et tout cela par beau temps. Une belle balade pour le plus grand plaisir de nos randonneurs.

    Au cœur de la Clape Club de randonnée des Htes Corbières

    Au cœur de la Clape Club de randonnée des Htes Corbières

    Au cœur de la Clape Club de randonnée des Htes Corbières

    Au cœur de la Clape Club de randonnée des Htes Corbières

    Au cœur de la Clape Club de randonnée des Htes Corbières


    votre commentaire
  •  

    Dans la thématique des tours à signaux et après la tour de la Madeloc, 9 marcheurs ont parcouru la  boucle de Banyuls sur Mer  à la Torre de Querroig sur la frontière espagnole. Pour une bonne partie, le tracé se confond avec celui du chemin Walter Benjamin, lieu de mémoire et chemin de la Liberté vers Portbou. Cette boucle de 06h, pour 13 km avec un dénivelé de 800 m n'entama en rien la bonne humeur du groupe, cheminement magnifique, avec un visuel côté français et coté espagnol, avec une météo de type printanière. Randonnée à recommander.
    JCW

     

     la Torre de Querroig P.O Club de randonnée des Htes Corbières

     la Torre de Querroig P.O Club de randonnée des Htes Corbières

     la Torre de Querroig P.O Club de randonnée des Htes Corbières

     la Torre de Querroig P.O Club de randonnée des Htes Corbières

     


    votre commentaire
  • Pour notre traditionnelle randonnée du sentier cathare, 7 randonneurs étaient présents au rendez-vous, au pied du Mont Ardu sur lequel le château de Puilaurens (qui en son temps a servi de refuge aux cathares) s’élève magnifiquement.

    Ils ont emprunté une piste boisée, se sont arrêtés quelques minutes devant la stèle des aviateurs (des militaires qui en 1940 ont voulu rejoindre De Gaulle en Angleterre mais qui malheureusement, dans un accident d’avion, ont perdu la vie dans nos montagnes de l’Aude), ensuite ils ont longé la voie ferrée du petit train rouge qui relie Rivesaltes aux gorges de l’Aude, traversé le grand village d’Axat.

    Le sentier Cathare permet de découvrir aussi des petits villages magnifiques, restés dans leurs écrins comme cette fois-ci Cailla puis Marsa avec sa très belle église. Des villages que nous aurions peu de chance de découvrir en voiture.

    Nos randonneurs sont arrivés enfin à Quirbajou en empruntant un ancien chemin de charretier qui reliait Marsa, Quirbajou à flanc en rive gauche de la vallée, avec une magnifique vue sur la vallée du Rébenty.

     

    Une superbe journée qui motive encore plus nos marcheurs en destination de Foix ! 

     

    Sentier cathare Puilaurens-Quirbajou octobre 2018 Club de randonnée des Hautes Corbières

    Sentier cathare Puilaurens-Quirbajou octobre 2018 Club de randonnée des Hautes Corbières

    Sentier cathare Puilaurens-Quirbajou octobre 2018 Club de randonnée des Hautes Corbières

    Sentier cathare Puilaurens-Quirbajou octobre 2018 Club de randonnée des Hautes Corbières

     

    Voir plus de photos


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique